De l’importance de réfléchir avant de se lancer dans un projet

Voici une catégorie que je voulais créer depuis longtemps sur ce blog (et sur ses – nombreux – prédécesseurs) : la Citation inspirante de la semaine… Le but serait de réfléchir à une citation récente ou non qui pourrait nous en apprendre davantage sur la productivité ou sur la façon que nous avons de percevoir les choses. Aujourd’hui, notre citation sort tout droit de la Bible. Eh oui, la Bible est un livre ancien et beaucoup la considèrent comme passéiste aujourd’hui… Et pourtant… Nous serions bien avisé de la lire davantage et de la juger un peu moins au vu de l’état du monde aujourd’hui.

(…) lequel d’entre vous qui veut bâtir une tour ne s’assoit d’abord pour calculer la dépense et voir s’il a de quoi la terminer ? Autrement, il pourrait en poser les fondations, mais ne pas être capable de l’achever, et tous les spectateurs pourraient commencer à se moquer de lui, en disant : ‘ Cet homme a commencé à bâtir mais n’a pas été capable d’achever. ’

Jésus Christ – Evangile selon Luc 14:28–30.

Jésus Christ était considéré comme un enseignant hors de pair et pour cause : il nous rappelle ici une vérité fondamentale qui devrait nous servir dans chaque aspect de notre vie. Il nous dit ni plus ni moins que de réfléchir avant de nous engager dans un projet et de nous assurer qu’on pourra arriver au bout de celui-ci.

Des jeunes gens discutent ensemble pour mener à bien un projet commun.
Photo by Icons8 team on Unsplash

Pourquoi ? Parce que parfois, dans l’enthousiasme du moment, on s’engage à faire quelque chose. Mais a-t-on réellement réfléchi à la faisabilité du projet ? Donc quand nous avons une idée en tête, aussi enthousiasmante qu’elle puisse être, il convient de s’asseoir et de se poser les bonnes questions :

  • Ai-je les connaissances nécessaires pour mener à bien le projet ? Si pas, ai-je la possibilité de faire appel à quelqu’un pour palier mes déficiences ?
  • Ai-je le temps matériel d’accomplir ce dans quoi je m’engage ?
  • De quelles ressources ai-je besoin ?
  • Comment vais-je l’accomplir ?

Bref, ce sont des questions relativement basiques. Mais soyons honnêtes : on s’est tous un jour engagé dans un projet sans arriver au bout parce qu’on n’avait pas correctement mesuré les enjeux. Et parfois, dans le domaine professionnel ou personnel, les conséquences d’un mauvais calcul peuvent être importants. D’où l’importance de se poser, de réfléchir et de ne pas s’engager si les choses semblent trop compliquées à terminer.

2 Comments. Leave new

Hello Olivier,
Merci pour ce beau partage.

Cet article met en avant deux faces importantes de l’entrepreneur bienveillant (qualificatif de mon cru que j’associe au Leader bienveillant : Personne ayant une envie de créer de la valeur pour changer le monde à son échelle 🎁).

➡️ Face 1 : Le passionné / L’artiste / L’altruiste / Le philanthrope (laissant parfois/souvent parler ses émotions et prends des décisions en écoutant son coeur … ce qui amène a des décisions souvent irrationnelles).

Celui-ci désire partager sa passion et concrétiser un grand projet, son projet de vie.
Dans votre exemple, il s’agirait plutôt de celui qui pose les fondations sans réfléchir. Il agit par pure envie / besoin de réaliser ce projet sans vérifier si c’est vraiment ce qu’il veut ou s’il pourra le finaliser.

➡️ Face 2 : L’entrepreneur / Le leader / Le patron / le chef d’entreprise (prenant des décisions basées sur les faits et les chiffres. Ce qui laisse parfois peu de place pour l’humain).

Dans votre exemple, il s’agirait de la personne qui se pose avant de passer à l’action pour réfléchir sur ce qu’il a besoin et le pourquoi il décide de réaliser ce projet.

🏳 Ce qui fait la différence d’après moi, c’est de pouvoir vivre en utilisant les 2 faces de cette même pièce. Cela permet ainsi de prendre de meilleures décisions tout en gardant en vue son grand objectif de vie.

➡️ Pour terminer, si je suis d’accord avec vous sur l’idée principale qui est de réfléchir de manière rationnelle pour éviter de se lancer sur plusieurs projets à la fois et ne jamais rien terminer.

J’ai envie de nuancer en vous partageant ce que j’appelle le FANTASME DE L’ENTREPRENEUR.

Il s’agit d’un syndrome qui consiste à se réfugier dans la réflexion (mise en place de stratégies, journées de formations, etc…) pour se donner bonne conscience (ah oui, je suis fortement occupé !!) ou éviter de devoir affronter ses peurs voire remettre en question ses croyances ou valeurs.

Sauf que SANS ACTION, PAS DE RÉSULTAT !
L’idéal étant donc de prendre UN TEMPS POUR RÉFLECHIR et puis UN DEUXIEME TEMPS POUR AGIR !

Et parfois, poser les fondations permet de créer l’engagement et de se rassurer en se disant par exemple : ah oui, c’est vraiment cela que je veux faire, je vais me donner les moyens et trouver les ressources pour FINALISER CE PROJET QUI ME CONVIENT !

D’ailleurs, j’avais réalisé une vidéo il y a quelques années maintenant et dans laquelle je partage les 12 erreurs que rencontrent la majorité des entrepreneurs. J’y parle notamment de ce fantasme de l’entrepreneur. Je me permets de la partager à votre communauté ici : https://www.youtube.com/watch?v=086-oCdoX0U

Au plaisir d’échanger sur le sujet. Merci encore pour ce beau partage.

Répondre

Merci pour toutes ces précisions. Nous aurons l’occasion d’en reparler. 🙂

Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *